Lutter contre les poux naturellement - Mademoiselle bio - Mademoiselle bio

Lutter contre les poux naturellement

À l’approche de la rentrée, le sujet des poux revient au cœur des conversations au portail des écoles ! Pas de panique, les poux ne sont ni sales ni dangereux pour l’homme, ils sont simplement agaçants. Et parce que l’on préfère passer du temps dans la salle de bain pour se chouchouter, plutôt que de traiter les poux, retrouvez tous nos conseils pour éviter les infestations définitivement !

Comment se développent-ils ?

Les poux sont fragiles, ils vivent au chaud, protégés sur notre tête. En effet, ce sont des êtres hématophages, c’est-à-dire qu’ils se nourrissent essentiellement de sang humain. L’infestation peut être très rapide, notamment chez les enfants puisqu’il suffit d’un unique contact entre deux têtes pour débuter le développement des poux. Pour mieux comprendre le processus de l’infestation, commençons par le cycle de vie d’un pou :

  • Pendant les 6 premiers jours, les poux femelles pondent des lentes

  • Le 7ème jour, les premières lentes deviennent des nymphes

  • À partir du 18ème jour, les premières nymphes deviennent des poux reproducteurs

Et ainsi de suite…

Retrouvez toutes les étapes du développement des poux en vidéo

Quelques idées reçues…

  • Le pou ne saute pas de tête en tête ! C’est un insecte trotteur qui passe d’une tête à l’autre quand celles-ci sont en contact.
  • Les poux ne concernent pas que les enfants. Mais il est vrai qu’ils peuvent préférer leur cuir chevelu : moins riche en sébum que les adultes, ils s’y déplacent plus facilement.
  • Pas besoin de passer toute la maison et le linge à 90° ! Les poux et les lentes, grâce à la sécrétion d’une colle, sont très bien accrochés aux cheveux. Preuve en est la difficulté que l’on a à les retirer… Et s’ils tiennent tant à rester sur nos têtes, c’est qu’ils y trouvent tout ce qu’il faut : chaleur idéale et nourriture à volonté. Si par malheur, un pou venait à tomber, il ne survivrait pas longtemps.
  • Les poux ne font pas de distinction entre tête propre ou sale. Leur présence ne révèle aucunement l’hygiène du sujet infesté

Mécanique, chimique, étouffement à l’huile, répulsif… que choisir ?

Il existe une multitude de produits destinés à se débarrasser des poux mais que vaut chacune de ces méthodes ?

  • Les insecticides

    Les plus répandus sont les produits anti-poux chimiques qu’on laisse poser sur la tête une quinzaine de minutes pour éradiquer les poux. Il en existe 2 types :

    • *les insecticides qui agissent comme toxique sur le système nerveux du poux (pyréthrinoïde, organo-phosphorés).
    • *les agents enrobants qui, par action mécanique, englue, paralyse et obstrue les pores respiratoires des poux. Ils sont à base de diméthicone (silicone).

    On pourrait les considérer efficaces car ils éliminent rapidement un haut pourcentage de poux et de lentes en présence. Mais pas 100% : aucun traitement ne tue tous les poux et les lentes. Il suffit de quelques survivants pour repartir à zéro et recommencer. Le cuir chevelu absorbant une partie des produits appliqués sur la tête, l’idée n’est pas séduisante…

    Les + : une efficacité globalement immédiate en apparence, mais…

    Les -: l'efficacité n’est que de court terme, car il faut renouveler l’application

    • cela revient cher
    • soumet la tête des enfants à des expositions répétées des produits puissants
    • engendre de futures populations de poux qui résisteront plus tard à ces mêmes traitements.
    • est écologiquement dommageable
  • Les huiles essentielles

    Bien que naturelles, on ne rappellera jamais assez qu’il faut utiliser les huiles essentielles avec précaution. Ce sont des actifs très concentrés. Elles sont bannies chez la femme enceinte et les jeunes enfants.

    Les plus connues pour les poux, sont la lavande, le lavandin ou le tea tree. Vous pouvez également opter pour des produits prêts à l’emploi, traitants ou préventifs.

    Leur action vise plutôt poux et nymphes, il faudra donc scruter les lentes et les traiter mécaniquement le cas échéant.

    Les + : des produits naturels, plus sains pour l’environnement

    Les - : renouveler les applications, ne convient pas à tous (enfants, femmes enceintes et allaitantes)

  • Les étouffements au bain d'huile

    Cette méthode a l’avantage d’être adaptée à tous. Son principe consiste à appliquer sur l’ensemble de la tête pour engluer la colonie de poux et laisser agir plusieurs heures.

    Le bémol, c’est que comme pour les méthodes précédentes, il suffit de rater un pou pour que l’invasion ne reparte.

    Les + : naturel et qui convient à tous

    Les - : le temps de pose (la nuit), la possibilité de ne pas avoir englué tous les poux

  • Les salons anti-poux

    De plus en plus de salons se spécialisent dans l’éradication totale des poux pour parents désespérés et n’arrivant pas à venir à bout des infestations à répétition. Des garanties sont affichées et des rendez-vous de contrôles sont prévus. Ils combinent souvent plusieurs méthodes, dont l’aspirateur à poux.

    Les + : on délègue l’éradication fastidieuse

    Les - : coûteux

  • L'action mécanique

    Bien que l’image du peigne à poux que les parents passent pendant des heures rebute, l’action mécanique reste sans conteste la plus efficace car elle va prendre de vitesse le cycle de reproduction du pou. C’est aussi la plus naturelle et économique, et elle convient à tous.

    Les + : efficacité, innocuité, écologique, économique et zéro déchet, et adaptée à tous.

    Les - : le temps passé, mais désormais il existe des peignes à forme adaptée, pour laquelle la durée de manipulation est réduite à 5-10 minutes.

Zoom sur le peigne anti-poux nouvelle génération

Speedipou

14,80 €

Speedipou est un peigne à forme adapté pour un passage et un traitement rapide contrairement aux peignes classiques. L’espacement réduit entre ses dents permet d’enlever tout sur son passage. Veillez à bien respecter le protocole pour prendre de vitesse le cycle de reproduction du pou. Si une lente restait accrochée au 1er passage et libérait une nymphe, celle-ci serait attrapée au prochain tour, avant qu’elle ne devienne adulte et reproductrice. L’infestation est endiguée.

EN INFESTATION : passez-le 2 à 3 fois par semaine pendant 1 mois

EN PRÉVENTION : utilisez-le 1 fois par semaine

Comment utiliser Speedipou ?
Explications en vidéo

Le conseil Mademoiselle bio

Avant l’utilisation du peigne, démêler les cheveux essorés à la brosse, puis appliquer un masque ou un démêlant onctueux pour faciliter la glisse du peigne aux dents serrées.

Mademoiselle bio Masque nutrition intense 10,90 €

Et les shampooings ?

Seul, un shampooing quel qu’il soit ne suffira pas : les poux sont bien accrochés et qui plus est plus ce sont de bons nageurs… Il reste cependant un bon complément en cas d’infestation ou en action préventive et répulsive.


Depuis 2006, Mademoiselle bio incarne la beauté engagée. Elle est l'enseigne de référence en cosmétique bio pour tous.
Découvrez nos engagements

Nous suivre

Newsletter récompensée

5 € de remise dès 49 € d'achats en vous inscrivant.